Members: 0 member(s)

Shares ?

0

Clicks ?

0

Viral Lift ?

0%

Shopping 326 views Nov 27, 2017
L’histoire derrière l’utilisation des vêtements liturgiques

Les vêtements liturgiques ont été en vogue dans le monde chrétien depuis des siècles. Originellement supposés être inspirés de tenues juives, les chercheurs ont plus tard découvert que les vêtements étaient adaptés du monde Gréco-romain. On considère que les vestiges des tuniques de culte en mosaïque que l’on trouve parmi les habits des prêtres maintiennent la nature ésotérique de la foi Catholique. La plupart des vêtements liturgiques sont réservés pour l’utilisation des prêtres dans les services de l’église. (Informations sur la source: Holyart.fr)

 

Les vêtements liturgiques et leurs origines peuvent être placés dans les 4 ères suivantes.

 

1. Avant Constantin: Les mentions d’habits liturgiques les plus anciens remontent aux habits journaliers et aux ornements portés à cette époque. Ils étaient souvent assez simples en nature, avec seulement quelques ornements réservés pour la célébration de mystères sacrés. 

 

2. Du 5ème au 9ème siècle: Lorsque la chrétienté a commencé à se former dans le monde, notamment en Europe, 5 éléments essentiels ont été incorporés aux vêtements liturgiques. Tout d’abord, une distinction a été faite entre les habits liturgiques et non liturgiques. L’étole et le pallium ont possiblement été rajoutés après l’influence orientale. La tunique propre au 3ème siècle, ainsi que sa version plus longue, a ensuite été remplacée par une tunique plus courte et une tunique ouverte pour les offices religieux. Ces éléments on petit à petit été incorporés aux vêtements que nous voyons aujourd’hui. 

 

3. Du 9ème au 13ème siècle: Les directives ont commencé à changer et les acolytes n’était plus obligés de porter d’étole, de chasuble ni de manipule. Au 11èmesiècle, la soutane a été introduiteparmi les habits religieux. Etant donné la position dont profitaient les évêques, les vêtements pontificaux ont ensuite été développés. 

 

4. Du 13ème siècle jusqu’à aujourd’hui: Les vêtements liturgiques ont subi quelques modifications suite à l’ajout de broderies compliquées et parures ornementales. Afin de refléter la nature de ceux qui les portaient, les matériaux et l’ornementation utilisés sont devenus plus élitiste. 

 

Code couleur des vêtements

L’utilisation de vêtements liturgiques et les couleurs utilisée sont interdépendants. En fonction de l’occasion, les prêtres peuvent porter du blanc/doré, du rouge, du vert, du violer, ainsi que d’autres couleurs moins présentes.

 

Blanc/Doré : Les vêtements blancs ou dorés sont principalement utilisés pendant les célébrations de pâques et de noël, ainsi que pendant les fêtes de la Vierge Marie, des saints non-martyres et des anges. Les prêtres peuvent aussi utiliser cette couleur pour les messes d’enterrement, ce qui symbolise la résurrection du Christ.

Rouge : puisque le rouge symbolise les pouvoirs sacrificiels de Jésus Christ pendant le Dimanche des Rameaux, les habits rouges sont utilisés pour des occasions comme le Vendredi Saint, les jours marquant le martyre des apôtres (sauf St Jean), ainsi que la célébration du Sacrement.

 

Vert : Les vêtements liturgiques verts sont réservés pour l’utilisation journalière des prêtres, symbolisant l’espoir et la vie.

 

Violet : Les vêtements violets sont utilisés pendant l’Avant et le Carême et signifient le sacrifice et la préparation.

 

Chaque couleur à une signification et une importance précise dans le monde catholique, utilisées à travers le monde entier et dans toutes les cultures et pays différents.